Les experts-comptables engagés auprès du monde associatif

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Depuis le 1er janvier 2020, un nouveau plan comptable relatif aux associations a été institué afin de mieux encadrer et sécuriser les conduites dans le secteur non marchand. Ce nouveau règlement définit les fonds propres des associations.

L’apport des experts-comptables aux groupements associatifs

Le savoir-faire des experts-comptables vient éclairer les associations, tant sur le plan fiscal, social et comptable. Les professionnels du chiffre interviennent sur l’organisation administrative de la structure, le suivi de la trésorerie, le processus budgétaire, la mise en place d’une comptabilité générale, etc. Un panel d’interventions qui s’étend à l’élaboration des déclarations fiscales, à la conformité sociale ou encore à la prévention des difficultés.

Selon Philippe Guay, Directeur de la stratégie et du développement du secteur associatif chez In Extenso : « En instaurant le CROD (compte de résultat par origine et destination), le nouveau règlement comptable propose aux associations d’utiliser une forme de présentation analytique de leurs coûts et ressources. Ce tableau leur permettra ainsi de procéder à un compte rendu financier plus précis et plus adapté à leurs activités associatives que le compte de résultat traditionnel ventilé par nature. En effet, même si elles ne sont pas concernées par les obligations attachées aux organismes faisant appel à la générosité du public, les associations ont toute liberté pour adopter ce modèle de tableau pour la présentation de leurs activités courantes de l’exercice écoulé. » (Propos recueillis par la revue Associations)

Un nouveau règlement qui ne concerne pas toutes les associations

Seules les associations bénéficiant de subventions pour un montant supérieur à 153 000 euros sont concernées par les nouvelles mesures, ou celles qui ont une activité économique et des comptes qui dépassent deux des trois seuils prévus par le code de commerce. Cela représente moins de 5 % des associations, mais le texte peut s’appliquer à toutes celles qui le souhaitent. Une mesure qui concerne également les fondations et les fonds de dotation.

L’expert-comptable, un interlocuteur privilégié

La comptabilité au sein d’une association a son importance. Par ailleurs, la loi oblige chaque association à tenir une comptabilité. Il est donc possible de faire appel à un expert-comptable ou non. L’intervention d’un professionnel du chiffre n’est pas indispensable, mais si la structure le souhaite, elle peut faire appel à lui. Vecteur de confiance, celui-ci doit être engagé et disponible afin de s’occuper de la partie comptabilité de manière totale ou partielle. Ainsi, l’association peut répondre aux normes tout en bénéficiant de conseils de gestion. Elle peut alors se consacrer pleinement à ses activités. L’expert-comptable reste cet acteur majeur qui contribue à la pérennité et à la sérénité de l’association.

Emma Valet

Les Annuaires du Monde du Chiffre

 

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.