Forum CAC 2019 : « La logique du marché vaincra les lois illogiques et injustes »

Commissariat aux comptes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Forum CAC organisé par le syndicat ECF de la profession comptable a eu lieu mardi 5 février 2019 à Paris. Son Président Jean-Luc Flabeau y a exprimé la colère des auditeurs contre la réforme des seuils d’intervention des commissaires aux comptes, pour ensuite délivrer un message positif sur l’avenir : « Je demeure très optimiste. La logique du marché vaincra les lois illogiques et injustes. »

Un an tout juste s’est écoulé depuis le dernier Forum CAC proposé par le syndicat ECF, mais quelle année pour les commissaires aux comptes ! Ce rendez-vous portait déjà en février 2018 sur la question sensible des seuils d’audit légal. Puis, quelques jours après survenait le coup de tonnerre via l’annonce à Colmar du ministre Bruno Le Maire : vers une suppression des commissaires aux comptes dans les petites entreprises ?

Aujourd’hui, après une année de bataille contre le gouvernement, le relèvement des seuils d’audit semble acté dans son principe et le Forum CAC 2019 a repris le sujet au cœur de son programme, dans un contexte bien différent, pour exprimer la colère des professionnels et surtout évoquer l’avenir.

« Nous sommes en colère »

Le Président du syndicat ECF Jean-Luc Flabeau a ainsi martelé l’animosité des commissaires aux comptes. « Nous sommes en colère » a-t-il déclaré, soulignant que la réforme aurait un impact sur tous les cabinets. 

Colère contre la puissance publique qui, selon Jean-Luc Flabeau, dirige le marché de l’audit vers une hyper concentration – à l’image de ce qui se passe au Royaume-Uni – et délivre un cadeau aux entreprises sans regarder les expériences étrangères. Mais colère également contre la CNCC « qui ne s’est pas vraiment battue contre la remontée des seuils » d’après le Président d’ECF : « Depuis 15 ans, nous avons demandé une adaptation de l’audit et toujours, on nous a rétorqué qu’un audit est un audit. »

Le commissaire aux comptes, futur acteur de la compliance dans les TPE-PME ?

L’avenir de la profession a également été débattu lors du Forum CAC 2019. La réforme engage un changement de paradigme : passer d'un contrôle légal à une démarche contractuelle, où l'auditeur doit désormais convaincre les entreprises sur sa plus-value.

Le Président Flabeau s’est montré positif à cet égard. « La logique du marché vaincra les lois illogiques et injustes » a-t-il déclaré « Les PME auront nécessairement besoin de nombreux audits dans les années à venir, c’est ce marché que nous devons investir. »

Le commissaire aux comptes deviendra-t-il ainsi l’acteur en charge de la compliance dans les petites et moyennes structures ? Le nombre des attestations de conformité viendra-t-il à excéder celui des rapports de certification légale ? La question a été lancée lors du Forum CAC 2019, sous l’angle notamment de la mission – controversée – de conformité fiscale. Les débats furent très animés sur ce dernier point, preuve que la profession du chiffre conserve tout son dynamisme !

Hugues Robert

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.