Finance d'entreprise et comptabilité : quelles tendances de recrutement et de rémunération ?

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet de recrutement Hays a publié une étude sur les tendances de recrutement et de rémunération dans le secteur de la finance d'entreprise et de la comptabilité. Trois questions à ce sujet à Ludovic Bessière, Business Director Finance & Comptabilité chez Hays.

Comment se porte le marché du recrutement en finance et comptabilité à l’ère du Covid-19 ?

Avec le premier confinement, nous avons noté un ralentissement significatif des recrutements en mars 2020. Mais au fur et à mesure de la reprise de l’économie et afin de la soutenir, les spécialistes comptables et financiers sont plus nécessaires que jamais. Le manque de visibilité sur les perspectives de l’activité a retardé la mise en œuvre des grands projets de transformation des entreprises. La recherche de collaborateurs se concentre non seulement sur les compétences en analyse, en finance, en comptabilité et en trésorerie, mais également sur des aptitudes à promouvoir l’interaction avec tous les autres départements de l’entreprise.

Quels ont été les impacts de la pandémie sur le secteur ? Les recrutements ? Les rémunérations ?

D’après les déclarations de la plupart de nos clients, les recrutements n’ont pas été annulés mais reportés. Parmi les métiers qui sortent du lot, on retrouve celui de contrôleur de gestion. Son rôle est d’accompagner l’entreprise dans ses prises de décision pour se recentrer sur les domaines les plus rentables. En ce qui concerne les salaires, ceux-ci sont les mêmes qu’il y a un an. Nous n’avons pas constaté de variation en raison du Covid-19.

Certaines entreprises ont imposé des restrictions budgétaires sur les salaires d’embauche, qui étaient déjà inférieurs aux salaires du marché. Elles ont aujourd’hui de plus grandes difficultés à trouver des candidats. Il faut compter entre 35 et 40 000 euros par an pour recruter un comptable général en Ile-de-France et disposant de trois à cinq ans d’expérience dans une même fonction.

Quelle vision pour cette rentrée 2021 ?

Pour accompagner les entreprises dans le contexte actuel de crise sanitaire et de ralentissement de l’économie, les recruteurs peuvent privilégier certains profils dotés d’une expérience professionnelle particulière à d’autres candidats. Par exemple, le profil d’un comptable avec une vaste expérience en gestion de trésorerie peut pousser une entreprise à proposer une rencontre alors qu’auparavant, elle ne l’aurait peut-être pas sollicitée.

Les multiples compétences techniques des professionnels de la finance et de la comptabilité peuvent aider à soutenir davantage la relance tout en les aidant à décrocher le poste pour lequel ils ont initialement postulé. Les compétences comportementales seront également un atout essentiel dans les mois et les années à venir : animation d’équipe, résolution de problèmes, créativité, sens du service, agilité, négociation, improvisation, etc. sont autant de soft skills recherchées par les entreprises aujourd’hui.

Les Annuaires du Monde du Chiffre

 

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.