Audit et expertise comptable : les tendances des ressources humaines et des rémunérations en 2019

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet de recrutement spécialisé Hays dévoile les résultats de son étude nationale sur les tendances RH dans les secteurs de l’audit et de l’expertise comptable.

Réalisée en partenariat avec Generali Epargne Salariale, cette seizième édition dresse un état des lieux des pratiques et attentes de la profession en termes de recrutement, intégration, fidélisation des collaborateurs et rémunérations. Elle propose notamment un focus sur le télétravail.

Principaux enseignements de l'étude

Tendances RH :

  • 87,5 % des cabinets d'audit et d'expertise comptable ont recruté en 2019.
  • 75 % de leurs besoins concernaient des profils débutants ou avec peu d'expérience.
  • 25 % des collaborateurs ont quitté leur cabinet en 2019 et 84 % d'entre eux sont partis rejoindre un autre cabinet.
  • Parmi les principales raisons motivant leur départ, on trouve la qualité du management direct (50 %), la rémunération (49 %) et l'ambiance de travail (48 %).

Rémunération :

  • 61 % des cabinets proposent une part de rémunération variable à leurs collaborateurs.
  • Celle-ci se compose essentiellement de prime sur objectif individuel (34 %), prime de bilan (26 %), prime sur nouvelle clientèle (20 %) et d'intéressement (17 %).
  • 38 % des cabinets ont mis en place des dispositifs d'épargne salariale.

En ce qui concerne l'impact de la crise sur les rémunérations, Ludovic Bessière, Business Director Hays France & Benelux, commente : « Nous n’avons pas observé de gel des salaires et les primes et bonus ont été versés en majorité. Si les cabinets réfléchissent aujourd’hui à des mesures concernant leurs politiques de rémunération, ils se concentrent avant tout sur de nouveaux modes d’organisation du travail pour s’adapter au mieux aux attentes des collaborateurs. »

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.