Des chefs d’entreprise stressés mais heureux

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Fondation MMA Entrepreneurs du Futur a récemment diffusé son 5ème baromètre sur la forme des dirigeants. Selon cette enquête, ces derniers se sentent utiles et heureux mais restent impactés par leur charge mentale et le risque d’isolement.

Pour la 5ème année consécutive, la Fondation MMA Entrepreneurs du Futur a sondé les dirigeants de micro et petites entreprises sur leur état physique et mental. Cette enquête OpinionWay dresse un portrait contrasté de ces hommes et femmes qui se sentent à la fois épanouis dans leur travail, mais également très stressés. Tendance forte de cette année 2019 : la difficulté de plus en plus prégnante à maintenir un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

La surcharge de travail fléau des entrepreneurs

C’est une problématique bien identifiée et quasi incontournable pour tous les dirigeants : le stress touche 70 % des sondés dans leur quotidien. Parmi les facteurs identifiés : la surcharge de travail citée à 57 %, le manque de trésorerie (53 %) et les incertitudes sur l’activité (58 %). Les amplitudes horaires sont considérables. Les chefs d’entreprise interrogés travaillent ainsi en moyenne 50 heures par semaine. Et près d’un dirigeant sur dix s’impose plus de 70 heures hebdomadaires.

Logique implacable, les difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle perdurent d’une année sur l’autre. Une situation qui conduit en définitive un entrepreneur sur trois à se sentir isolé dans son quotidien.

Des dirigeants confiants dans l’avenir

Néanmoins, travail rime souvent avec passion pour ces personnes qui, très majoritairement, se sont lancées dans l’entrepreneuriat par choix et envie de saisir une opportunité (89 %). Ainsi, les chefs d’entreprise de moins de 50 salariés sont aujourd’hui 93 % à se sentir utiles dans leur quotidien. Ils sont en outre 90 % à se dire heureux dans leur vie.

Un sentiment qui rayonne sur leur vision de l’avenir : en 2019, la confiance des dirigeants reste élevée quant à leur vie personnelle (90 %), leur santé (88 %) et la situation financière de leur foyer (84 %). Ils se montrent toutefois assez prudents sur l’avenir de leur entreprise et leur situation professionnelle (79 %).

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.