Baromètre social des TPE-PME

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Cercle Perspectives, association regroupant 17 des 60 premiers cabinets d’expertise comptable, présente la seconde édition du baromètre social des TPE-PME dans lequel sont analysés les bulletins de paie du mois de mai issus de 80 000 entreprises employant près de 460 000 salariés.

Conçu comme un outil de pilotage autour de trois données clés (activité partielle, arrêt maladie, congés payés), ce baromètre a pour objectif de suivre sur les prochains mois la manière dont les entreprises mettent en œuvre les mesures de préservation de l’emploi pour accompagner la relance et cela, secteur par secteur et région par région. Le baromètre fait ressortir des points saillants :

  • une relance notable de l’activité sur le mois de mai avec un taux d’inactivité de 27 % contre 50 % sur le mois d’avril ;
  • les TPE ont fait preuve d’une grande agilité avec une forte reprise de leur activité par rapport à des structures de taille plus importante ;
  • le taux d’arrêt maladie est passé sur le mois de mai sous le seuil des moyennes habituellement observées ;
  • Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur : une reprise d’activité encore difficile sur le mois de mai dans ces régions à fort potentiel touristique ;
  • une mise en œuvre rapide des annonces faites par le gouvernement dans les entreprises avec des effets immédiats sur certains secteurs d’activité.

« Avec cette seconde édition, nous notons que les TPE et tout particulièrement les plus petites, ont été les entreprises qui se sont le plus fortement remobilisées avec un taux d'inactivité de moins de 30 % sur le mois de mai comparé au plus de 50 % en avril. Le taux d'arrêt maladie, qui avait été une des mesures recommandées par le gouvernement, a nettement baissé sur le mois de mai se situant dans les moyennes habituelles. Enfin, les secteurs de l'hébergement et des activités sportives restent sur le mois de mai encore fortement paralysés avec des taux d'inactivité largement supérieur à 50 %. On relève que les annonces de déconfinement au mois de mai ont commencé à avoir un impact positif sur l'activité de restauration par exemple » commente Antoine de Riedmatten pour le Cercle Perspectives.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.