La simple négligence du gérant n'entraîne pas sa responsabilité pour insuffisance d’actif

Sociétés
Outils
TAILLE DU TEXTE

En l'absence de disposition contraire prévue par elle, la loi du 9 décembre 2016, qui écarte, en cas de simple négligence dans la gestion de la société, la responsabilité du dirigeant au titre de l'insuffisance d'actif, est applicable immédiatement aux procédures collectives en cours et aux instances en responsabilité en cours.

Une société a été mise en liquidation judiciaire. Le liquidateur a assigné sa gérante en responsabilité pour insuffisance d'actif. Le 2 février 2017, la cour d'appel de Dijon lui a donné gain de cause.Elle a retenu qu'aux termes de l'article L. 651-2 du code de commerce, lorsque la liquidation judiciaire d'une personne morale fait apparaître une insuffisance d'actif, le tribunal peut, en cas de faute de gestion ayant contribué à cette insuffisance d'actif, décider que le (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne