Vol commis par un steward lors d'une escale : vie personnelle ou professionnelle ?

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le vol commis par un salarié pendant le temps d'une escale dans un hôtel partenaire commercial de l'employeur se rattache à sa vie professionnelle : son licenciement disciplinaire est justifié.

Un homme engagé par une compagnie aérienne en qualité de steward a été licencié pour faute grave aux motifs d'avoir manqué à ses obligations professionnelles et porté atteinte à l'image de la compagnie en ayant soustrait le portefeuille du client d'un hôtel dans lequel il séjournait en tant que membre d'équipage de la société. Il a saisi la juridiction prud'homale.La cour d'appel de Paris a jugé son licenciement fondé sur une faute grave et l'a débouté de ses demandes.Les juges du fond ont relevé que les faits de vol visés dans la lettre de licenciement, dont le salarié ne contestait pas la matérialité, (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.