Rupture conventionnelle : obligation de remise d’un exemplaire signé au salarié

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

La rupture conventionnelle n'est valable que si un exemplaire de la convention de rupture, signé des deux parties, a été remis effectivement au salarié.

Dans un premier arrêt du 3 juillet 2019 (pourvoi n° 18-14.414), la Cour de cassation estime que viole les articles L. 1237-11 et L. 1237-14 du code du travail, la cour d’appel qui déboute le salarié de sa demande de nullité de la rupture conventionnelle au motif qu’il doit être présumé que chacun des exemplaires de la convention a été effectivement remis à chaque partie, sans constater qu’un exemplaire de la convention de rupture a été remis au salarié. Dans un second arrêt du 3 juillet 2019 (pourvoi n° 17-14.232), la Cour de cassation rappelle que seule la remise au salarié d’un exemplaire de la convention signé des deux parties lui permet de (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne