Action en contrefaçon : quid de la prescription en cas de cession d'activité à une filiale ?

PI & TIC
Outils
TAILLE DU TEXTE

En l'absence de circonstance propre à établir une confusion de leurs activités ou une immixtion de l'une dans la gestion de l'autre, l'assignation en contrefaçon de brevet à l'encontre d'une société mère n'a pas d'effet interruptif de la prescription à l'égard de sa filiale qui en a acquis l'activité litigieuse.

Une société, fabricant et commercialisant des machines destinées à générer des plasmas de haute densité utilisées pour la fabrication de circuits intégrés, a cédé cette activité à sa filiale par traité d'apport partiel d'actifs prenant effet au 1er janvier 2006. En septembre 2008, la filiale a vendu son fonds de commerce relatif à cette activité.En septembre 2006, soutenant que ces machines contrefaisaient un de ses brevets, une société concurrente a fait pratiquer une (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne