Les auditeurs doivent mieux documenter leurs diligences

Commissariat aux comptes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le rapport annuel rendu public, le 7 septembre 2009, par la H3C (Haut conseil du commissariat aux comptes) ne mentionne pas de manquement grave aux règles professionnelles mais souligne les points à améliorer et insiste plus particulièrement sur la documentation des diligences. Ces insuffisances de documentation portent notamment sur l’analyse des risques, le seuil de significativité, la répartition des tâches entre les co-commissaires et les changements de méthode comptable. Philippe Steing, secrétaire général du H3C, précise qu’il ne « s’agit pas pour les auditeurs de documenter dans tous les détails chaque diligence, mais d’étayer le jugement professionnels sur les points importants », car cela augmenterait le coût des audits et le volume des dossiers. Enfin, en 2008, le H3C a prononcé sept (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne