Audit et expertise comptable : les tendances RH et recrutement en 2018

Carrière
Outils
TAILLE DU TEXTE

jeune-expert-comptable-premiers-clientsLe cabinet de recrutement Hays a dévoilé les résultats de son enquête nationale sur la gestion des ressources humaines dans les cabinets d’audit et d’expertise comptable.

Hays a publié son étude nationale sur la gestion RH dans le monde du chiffre. Ce rapport identifie les grandes tendances 2018 concernant les politiques de recrutement et de ressources humaines, avec des focus sur l'utilisation des réseaux sociaux et la formation continue dans ce secteur.

Reprise des recrutements dans l'audit et l'expertise comptable

Après une année 2016 marquée par une attitude attentiste des employeurs, l’année 2017 voit le déblocage du recrutement dans les cabinets d’audit et d’expertise comptable, qui sont 86 % à avoir recruté cette année. Il s’agit du plus fort volume d'embauches depuis cinq ans.

Le niveau d’expérience demandé reste majoritairement orienté vers des profils débutants (0 à 2 ans d’expérience) et confirmés (3 à 7 ans d’expérience). Les métiers les plus recherchés sont liés à l’expertise comptable (78 %) et le social (47 %), devant l’audit (28 %) et les fonctions supports (19 %).

Boostée par un marché de l’emploi qui regagne en dynamisme, la durée des recrutements s’est raccourcie. Deux tiers des cabinets ont ainsi trouvé leurs collaborateurs entre un et trois mois. Les candidats sont quant à eux 80 % à avoir trouvé un nouveau poste en moins de trois mois. Et plus d’un sur deux (57 %) est parvenu à identifier son nouvel employeur en moins d’un mois de recherche.

Changement de paradigme dans les motifs de départ

À l’heure de l’avènement du bien-être au travail et de l’apparition de nouveaux profils tels que le Chief Happiness Officer (CHO), le besoin d’un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle gagne de l’importance, suffisamment pour pousser 19 % des salariés à changer d’employeur.

Dans le monde du chiffre, cela se retrouve dans les motivations conduisant les collaborateurs à changer de cabinet, qui invoquent en premier lieu la recherche d’une bonne culture d’entreprise et d'un meilleur climat interne (23 %).

Méthodes de recrutement : l’importance des « soft skills »

Lorsque l’on s’intéresse aux canaux d'embauche par lesquels l’offre et la demande se rencontrent, force est de constater que recruteurs (72 %) et candidats (71 %) se tournent en premier lieu vers les cabinets de recrutement et d’intérim. La cooptation joue également un rôle prédominant : 63 % des recruteurs la privilégient, pour 65 % des candidats.

Un enseignement fort de cette enquête est que les « soft skills » prennent de l’importance. En effet, sur les deux dernières années, le critère « personnalité, comportement, relationnel » évolue nettement parmi les recruteurs et décideurs qui cherchent des collaborateurs opérationnels (93 %) comme des managers (85 %). Les qualités managériales liées au charisme, au leadership ou à la pédagogie arrivent en seconde position lorsqu’il s’agit de recruter un profil cadre (66 %).

Une timide progression des réseaux sociaux professionnels pour la prise de contact

La présence sur les réseaux sociaux professionnels commence à s’imposer comme une nécessité dans le secteur de l’audit et de l’expertise comptable. Un taux en augmentation de 17 points en deux ans mais qui reste faible pour une profession de services aux entreprises.

Les candidats du secteur ne s’y trompent pas et sont 59 % à avoir créé au moins un profil et 45 % à s’y connecter quotidiennement.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.