Une entreprise autorisée à donner le repos hebdomadaire par roulement peut être visée par un arrêté préfectoral de fermeture

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le fait qu’un établissement visé par un arrêté préfectoral de fermeture soit autorisé, par le code du travail ou par un accord collectif, à donner le repos hebdomadaire par roulement, ne fait pas obstacle à la fixation d’un jour de fermeture hebdomadaire.

Suite à l’accord intervenu entre des syndicats de salariés et es organisations syndicales du secteur de la vente au détail ou de la distribution de pain, un préfet a décidé que les établissements du département dans lesquels s'effectue à titre principal ou accessoire une telle vente seraient fermés au public un jour par semaine, au choix des intéressés. Une fédération départementale de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie a fait citer une société devant un tribunal de grande instance estimant qu'elle ne respectait pas les règles (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne