Transmission de QPC : pas d'exonération de CFE pour les ports de plaisance

Fiscalité immobilière
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Conseil d’Etat transmet au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur l’article 1449 du code général des impôts, relatif à l'exclusion des ports de plaisance de l’exonération de cotisation foncière des entreprises.

Une société, lors d’une demande tendant au dégrèvement de la cotisation foncière des entreprises à laquelle elle a été assujettie au titre de l'année 2016, a posé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur le 2° de l’article 1449 du code général des impôts (CGI). Celui-ci méconnaîtrait en effet les articles 6 et 13 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Dans un arrêt du 29 juin 2018, le Conseil d’Etat a transmis la QPC au Conseil constitutionnel. Il a tout d’abord rappelé que (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne