Etude Transfair : ce qui rend une entreprise attractive aux yeux des repreneurs

Création et cession
Outils
TAILLE DU TEXTE

Afin de mieux comprendre les facteurs déterminants de la cession-reprise, les partenaires co-fondateurs du salon Transfair ont mené une étude approfondie auprès de chefs d'entreprise et repreneurs potentiels.

Malgré les opportunités, le nombre de transmissions-reprises a chuté d’un tiers entre 2013 et 2016 (de 76 000 à 51 000), tendance qui se poursuit sur 2017-2018. Pourtant, la transmission va concerner de plus en plus d'entreprises et d'emplois. En effet, l'âge moyen des dirigeants augmente et les chefs d'entreprise témoignent d'une envie de céder et reprendre plusieurs fois dans leur vie entrepreneuriale.   Le potentiel de croissance de l’entreprise est de loin le 1er critère dans la reprise d’une structure. 55 % des répondants estiment qu’il exerce une influence primordiale. Il est ainsi (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne