Gérer efficacement les stocks

Comptabilité privée
Outils
TAILLE DU TEXTE

Quelle quantité de matières premières, consommables, faut-il commander ? A quel moment ? Quelle méthode adopter pour satisfaire au mieux les clients ? Voici un point sur les enjeux et les méthodes de gestion des stocks d'une entreprise. Une bonne gestion constituera la clé de son succès.

La gestion des stocks peut se définir comme l’ensemble des actions adoptées par une entreprise consistant à évaluer quelle quantité il est nécessaire de commander et à quel moment. Le but est de parvenir à un équilibre entre un coût de stockage faible et une capacité de réponse élevée face aux clients.

Les enjeux derrière la question de la gestion des stocks

La gestion des stocks permet tout simplement à une entreprise de répondre aux besoins de ses clients dans un délai déterminé, le plus court étant le mieux.

Le dirigeant peut être confronté à plusieurs situations. Si son entreprise est dans l’incapacité d’assurer une production continue, alors il devra s’assurer que son stock est suffisant. A l’inverse, si l’entreprise détient un stock trop important, le coût de stock augmentera et sera déprécié avec le temps. Par conséquent, la solution est d’avoir un taux de rotation cohérent afin de maximiser le profit et minimiser les coûts.

Trouver la méthode adaptée

Il existe plusieurs méthodes afin de gérer les stocks. Décryptage des plus importantes...

  • La méthode du point de commande, aussi appelée méthode de réapprovisionnement à date variable et quantité fixe : elle permet de définir un niveau de stock minimum. Lorsque ce niveau est atteint, le réapprovisionnement est de nouveau enclenché. Elle concerne principalement les stocks d’un certain coût, périssables ou encombrants, qui se consomment de manière régulière.
  • La méthode de recomplètement, aussi appelée méthode de réapprovisionnement à date fixe et quantités variables : l’enjeu ici consiste à constater la quantité de stock restant puis à effectuer les commandes requises de façon à faire remonter le stock à son maximum. Sont concernés les produits coûteux, périssables, encombrants, qui se consomment aussi de manière régulière.
  • La méthode calendaire : elle est généralement utilisée dans le cadre de contrats annuels de livraison. Il s’agit d’une méthode qui correspond particulièrement aux produits consommés de manière constante et régulière.
  • La méthode de réapprovisionnement à dates et quantités variables : elle correspond aux stocks de projets. C’est une méthode qui consiste à effectuer une commande seulement en cas de besoin particulier.

Le « zéro stock » de plus en plus recherché par les entreprises

La méthode du juste à temps, encore appelée méthode du « zéro stock », est de plus en plus populaire. L’idée ? Limiter le gaspillage tout en perfectionnant la qualité des produits finis. En effet, il s’agit de ne commander les matières premières ou les éléments à assembler qu'au moment de leur utilisation. Elle ne peut cependant être appliquée que s’il existe un accord de volontés entre l'entreprise, les clients et les fournisseurs.

Cette méthode est très recherchée car elle revêt un grand nombre d’avantages : réduction des coûts de stockage, limitation du gaspillage, augmentation de la qualité des produits finis, etc.

Cependant, notons qu’elle n’est pas dépourvue d’inconvénients. Pour les entreprises ne disposant pas de commandes régulières, cette méthode est difficile à adopter. De plus, les fournisseurs acceptant ce type de méthode sont peu nombreux, puisqu'ils doivent accumuler les stocks à la place de l’entreprise.

Flora Ait-namane

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.